Divorce et crédit auto : faut-il passer par un rachat de crédit ?

Date : 12/12/2019 - Catégorie : Conseils pratiques sur le rachat de crédit

Cette page provient du site Simulable
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.simulable.fr/dossier-55-divorce-credit-auto.html

En cas de divorce, les conflits liés au remboursement des crédits contractés pendant le mariage sont fréquents. Quelles solutions pour un partage équitable des crédits souscrits en commun ?

Dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel, les époux doivent liquider leurs biens et leurs dettes. Les crédits souscrits pendant le mariage doivent faire l’objet d’un partage. Que deviennent les crédits à la consommation et notamment le crédit auto suite à une séparation ou un divorce ? Réponses.

Simulation de rachat de crédit !
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Les crédits en cours engagent les deux membres du couple

Qu’il s’agisse d’un divorce, de la dissolution d’un PACS ou de la simple fin d’un concubinage, la règle applicable reste la même : les membres du couple sont tenus au remboursement des prêts contractés en commun. Toutefois, si un prêt a été souscrit par seulement l’un des époux pendant la vie commune, il demeure en principe seul redevable de son remboursement.

Si la répartition des dettes est une solution privilégiée par les couples en instance de divorce, elle se complique lorsqu’il s’agit de rembourser un crédit auto car le véhicule financé sera principalement utilisé par l’un des deux époux. Un transfert de prêt peut être mis en place sous réserve d’être validé par la banque. Pour prendre sa décision, l’établissement bancaire vérifiera la solvabilité de l’emprunteur qui souhaite conserver le véhicule. Si les époux ne parviennent pas à se mettre d’accord, ils devront rembourser ensemble le capital restant dû. Une autre solution consiste à rembourser le crédit auto souscrit par anticipation. Des frais peuvent néanmoins s’appliquer.

Le rachat de crédit pour mieux maîtriser son budget

Le rachat de crédit représente une alternative intéressante pour les emprunteurs ayant souscrit plusieurs crédits immobiliers et/ou à la consommation. Cette opération permet de regrouper les prêts contractés afin de n’avoir plus qu’une seule mensualité au montant plus faible.

Dans le cas d’un crédit immobilier et d’un crédit auto souscrits en commun, celui qui souhaite conserver le bien peut racheter la part de son conjoint après avoir fait un calcul de la soulte. Pour rappel, la soulte représente la somme versée à l’autre partie pour compenser sa perte de patrimoine. Le conjoint qui ne peut pas assumer le paiement de la soulte peut avoir un intérêt à recourir au rachat de crédit. Cette solution qui induit un allongement de la durée d’emprunt lui permettra de mieux maîtriser son budget.

Rachat de crédit et divorce : pourquoi faut-il comparer les offres ?

Pour mettre en place un rachat de crédit, il faut nécessairement attendre le jugement définitif. En cas de divorce par consentement mutuel, la convention de divorce signée doit être déposée chez le notaire. Les établissements bancaires réclameront ce document au moment de la souscription.

En attendant la fin de la procédure de divorce, rien ne vous empêche de comparer les offres pour trouver celle proposant le meilleur taux. N’hésitez pas à utiliser un comparateur en ligne gratuit et sans engagement pour faire le tri parmi les nombreuses offres disponibles. Si vous souhaitez gagner du temps, faites appel à un courtier expérimenté.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre