Vous êtes ici : Les dossiers de Simulable > Conseils pratiques sur le rachat de crédit > Rachat de crédit pour profession libérale : quelles spécificités ?

Rachat de crédit pour profession libérale : quelles spécificités ?

Pas uniquement réservé aux particuliers, le rachat de crédits est une véritable soupape pour nombre de professions libérales. Malgré leur statut spécifique, ces indépendants peuvent aussi profiter de ce regroupement de crédits lorsque leur situation financière est fragilisée par trop d’emprunts. Découvrons sans attendre les particularités du rachat de crédits pour ces professionnels.

Simulation de rachat de crédit !
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Rachat de crédits : quelle utilité ?

Faire racheter ses crédits en cours par un organisme spécialisé présente l’avantage de faire baisser ses mensualités de remboursement du fait de l’allongement de la durée du nouvel emprunt, et par voie de conséquence de pouvoir à nouveau disposer d’un train de vie plus acceptable.

Cette solution permet de n’avoir plus qu’une mensualité à régler chaque mois pour régler aussi bien ses crédits (à titre privé et professionnels). On peut y intégrer à hauteur de 50 % de la restructuration globale ses dettes professionnelles et charges telles qu’un redressement fiscal, des retards de cotisations retraite ou encore ses impayés URSSAF.

La durée d’un rachat de crédits pour profession libérale est comprise entre 60 et 360 mois.

Des risques propres aux professions libérales

Un indépendant qui exerce en libéral sous sa responsabilité individuelle est contraint d’effectuer régulièrement des investissements qui finissent par fragiliser son équilibre financier. C’est par exemple le cas des avocats, des médecins, des pharmaciens, des notaires, des experts comptables et de bien d’autres encore.

Ils perçoivent certes des revenus supérieurs à la moyenne mais leurs charges sont très élevées tout comme leur fiscalité, et ils sont de plus exposés à bien des risques spécifiques à leur domaine professionnel. En clair la pression financière est constante et parfois extrême.

Pour éviter de voir chuter le niveau de vie de son foyer et d’être trop endetté au point de ne plus pouvoir régler ses impôts et ses charges sociales, le libéral doit trouver une solution parfaitement adaptée à son statut particulier : le rachat de crédits pour profession libérale.

Justificatifs à fournir pour un rachat de crédits professions libérales

Les travailleurs indépendants qui exercent une profession libérale peuvent être très exposés à bien des risques en fonction du domaine dans lequel ils exercent, ils subissent des pressions financières qui finissent à plus ou moins long terme par mettre leur foyer en péril. Aujourd’hui, ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à solliciter un rachat de crédits. Celui-ci peut répondre à toutes les situations puisque le libéral a la possibilité de recourir à plusieurs catégories de regroupements de crédits (immobilier, consommation, prêt hypothécaire).

Certes, ils perçoivent parfois des revenus plus élevés que les particuliers, mais ils doivent en parallèle supporter d’importantes charges. Lorsque l’endettement s’avère trop lourd, l’ultime solution pour sauver ses finances (et sa société) est de redonner du souffle à son budget par le biais d’un rachat de crédits pour profession libérale.

La liste des pièces à joindre à sa demande de rachat de prêts est encore plus importante pour ces professionnels que pour un particulier. Il est indispensable de fournir à l’organisme :

  • Les tableaux d’amortissement des crédits professionnels et/ou personnels en cours,
  • Les justificatifs de retard de paiement, de cotisation, de dettes professionnelles, etc.,
  • Les trois derniers avis d’imposition,
  • Les trois dernières déclarations de revenus non commerciaux et assimilés (déclaration 2035 appelée aussi formulaire N°2035-SD).

Le détail des justificatifs à produire pour constituer le dossier est fourni à l’intéressé qui doit prendre soin de n’en oublier aucun afin de ne pas retarder la procédure.

Un simulateur de rachats de crédits conçu pour les professions libérales

Avant de s’engager dans un regroupement de prêts, il peut s’avérer utile de recourir à un simulateur en ligne spécialement conçu pour ces indépendants. La démarche est gratuite et sans engagement.

En quelques minutes, le libéral reçoit des propositions parfaitement adaptées à sa situation professionnelle. Il peut se faire une première idée des nouvelles mensualités qu’il aura à prendre en charge après avoir finalisé sa demande. Un accord de principe lui est adressé et il peut se faire rappeler par un conseiller financier afin qu’une solution personnalisée puisse lui être proposée.

Il est rassurant de confier sa demande de rachat de prêts privés et professionnels à ce type d’expert. Cela représente un gain de temps considérable pour un indépendant pris par un emploi du temps surchargé. Le conseiller étudie les justificatifs, contacte ses partenaires bancaires avec lesquels il négocie. Dès que l’un d’entre eux accorde le financement, l’offre de crédit est adressée au demandeur qui n’a plus qu’à la signer après avoir pris connaissance des conditions générales. Les fonds sont débloqués à l’issue du délai de rétractation de 14 jours calendaires (délai incompressible de 10 jours en cas de regroupement de crédits immobiliers).

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers