Vous êtes ici : Les dossiers de Simulable > Conseils pratiques sur le rachat de crédit > Un rachat de crédit est-il facile à obtenir ?

Un rachat de crédit est-il facile à obtenir ?

Les conditions pour faire un rachat de crédit sont relativement souples. Mais cela ne signifie pas pour autant que toutes les demandes sont systématiquement acceptées.

Le rachat de crédit permet de regrouper certains prêts déjà souscrits afin de bénéficier d’une mensualité unique réduite ou de financer un nouveau projet. A qui s’adresse cette opération ? Le regroupement de crédit est-il facile à obtenir ? Explications.

Simulation de rachat de crédit !
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Le principe du rachat de crédit

Le regroupement de prêts consiste à solder plusieurs crédits en cours de remboursement grâce à la souscription d’un nouveau prêt unique. Le faible niveau des taux d’intérêt est l’occasion pour les emprunteurs de profiter d’un taux plus attractif pour ce nouveau crédit.

Concrètement, cette opération permet à l’emprunteur de bénéficier de plusieurs avantages :

  • Une mensualité revue à la baisse ;
  • La possibilité d’inclure un financement supplémentaire destiné à financer un nouveau projet ;
  • Une gestion financière facilitée puisque le souscripteur n’a plus qu’un seul interlocuteur ;
  • Une situation financière plus saine : le rachat de crédit peut aider à contourner le surendettement.

Si le rachat de crédit présente des avantages certains, il ne faut pas sous-estimer son coût. En effet, il n’est pas toujours rentable de recourir à cette solution. L’utilisation d’un simulateur en ligne vous permet d’évaluer l’intérêt de cette opération.

Les conditions d’acceptation du rachat de crédit

L’emprunteur qui fait une demande de rachat de crédit auprès d’une banque ou d’un organisme spécialisé reçoit un premier avis de faisabilité faisant suite à un examen rapide de sa situation sur la base des informations fournies. Ce premier avis n’a pas de valeur juridique et n’engage pas les parties. L’accord définitif de la banque intervient après l’étude d’un certain nombre de critères.

Parmi les principaux éléments étudiés par l’organisme de rachat de crédit figurent :

La solvabilité de l’emprunteur

Le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 % des revenus nets mensuels. Certains établissements acceptent toutefois des taux plus élevés si le demandeur justifie de revenus confortables.

Le comportement bancaire

Un emprunteur fiché à la Banque de France pour des impayés, qui utilise abusivement sa carte bancaire ou dépasse régulièrement le montant de son découvert autorisé ne pourra pas prétendre au rachat de crédit. L’historique du compte bancaire du candidat est étudié à la loupe par le prêteur qui s’assurera que celui-ci n’a pas fait l’objet de mouvements désordonnés.

Le profil de l’emprunteur

L’âge de l’emprunteur est un autre critère d’acceptation sur lequel se basent les banques. L’âge de la dernière échéance de remboursement peut aller jusqu’à 80 ans dans le cas d’un rachat de crédit consommation, à 90 ans dans le cas d’un rachat de crédit immobilier avec garantie hypothécaire.

La situation financière et professionnelle du demandeur

L’emprunteur qui justifie de revenus réguliers et d’une situation professionnelle stable a toutes les chances d’obtenir une réponse favorable de la part de la banque. Il en est de même s’il dispose d’une épargne conséquente.

Connaître son éligibilité au rachat de crédit

Le meilleur moyen de connaître son éligibilité au rachat de crédit est d’utiliser un simulateur en ligne. Cet outil gratuit et sans engagement vous apporte une réponse en quelques minutes. Si vous êtes éligible à cette opération, il ne vous restera plus qu’à comparer les offres.

Ainsi, si toute personne disposant d’une capacité de remboursement peut en principe accéder au rachat de crédit, il existe des critères de sélection communs à chaque établissement. Certaines demandes peuvent alors être écartées d’office. C’est notamment le cas lorsque l’emprunteur est inscrit sur le Fichier central des chèques (FCC) qui recense les incidents de paiement.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers