Vous êtes ici : Les dossiers de Simulable > Conseils pratiques sur le rachat de crédit > Rachat de crédits sans frais, est-ce possible ?

Rachat de crédits sans frais, est-ce possible ?

De nombreux emprunteurs recourent au rachat de crédit pour abaisser leur mensualité de remboursement et rééquilibrer leur budget. Est-il possible de faire un regroupement de crédits sans frais ?

Avez-vous déjà pensé à faire racheter vos crédits ? Contrairement à la renégociation de prêt qui est réalisée auprès de votre établissement bancaire actuel, le regroupement de crédits consiste à s’adresser à un organisme concurrent pour profiter d’un meilleur taux d’intérêt. Quel est le coût d’une telle opération ? Peut-on mettre en place un rachat de crédit sans frais ? Réponse.

Simulation de rachat de crédit !
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Réaliser des économies grâce au rachat de crédit

Les taux immobiliers en France atteignent actuellement des niveaux historiquement bas. Si vous avez souscrit un crédit il y a plusieurs années, vous pouvez tirer profit de la conjoncture actuelle. En effet, en faisant un rachat de crédit avec un taux d’intérêt plus bas, vous réduirez logiquement les frais liés à votre crédit immobilier. Plus le capital restant dû est élevé, plus la différence entre l’ancien et le nouveau taux peut vous faire réaliser des économies conséquentes. De même, plus l’échéance est éloignée, plus vos gains seront importants puisque les intérêts sont généralement remboursés en début de prêt.

Le rachat de crédit n’est pas toujours intéressant. Effectivement, si vous avez bientôt fini de rembourser vos crédits, il est déconseillé de mettre en place une telle opération. Dans les autres cas, votre situation personnelle et financière ainsi que la différence de taux doivent être prises en compte. Pour évaluer l’intérêt du rachat de crédit, n’hésitez pas à vous tourner vers un courtier expérimenté.

Peut-on faire un rachat de crédit sans frais ?

De nombreux ménages s’interrogent sur la possibilité de mettre en place un rachat de crédit sans frais. En réalité, cela est impossible. Méfiez-vous des banques ou des organismes qui vous promettent ce miracle.

Voici les principaux frais liés au rachat de crédit :

  • Les frais de garantie : le nouveau prêt souscrit dans le cadre du rachat de crédit doit être associé à une garantie (hypothèque, caution, nantissement…). Ces frais s’élèvent en moyenne à 1,5 % du capital emprunté. La résiliation de l’ancienne garantie a également un coût. Par exemple, pour une hypothèque, des frais de mainlevée doivent être réglés.
  • Les indemnités de remboursement anticipé (IRA) : cette pénalité s’applique lorsque vous faites racheter vos prêts par une autre banque. Les IRA ne peuvent excéder l’équivalent de 6 mois d’intérêts ou 3 % du capital restant dû.
  • Les frais de dossier : ces frais rémunèrent la banque qui analyse et monte votre dossier. Ils varient de 1 à 1,5 % du capital emprunté.
  • Les frais de courtage : si vous passez par un courtier pour trouver la meilleure offre de rachat de crédit, il est possible que des frais s’appliquent en supplément.
  • Les frais d’assurance : le nouvel emprunt doit être associé à une assurance. Son coût dépend essentiellement de votre profil et des caractéristiques du prêt.

S’il n’est pas possible de faire un rachat de crédit sans frais, certaines astuces permettent de réaliser d’importantes économies.

Comment réduire les frais liés au rachat de crédit ?

Pour réduire les frais liés à cette opération, il est indispensable de bien connaître ses droits. La simulation en ligne vous permet de déterminer le montant de votre future mensualité et de trouver une offre adaptée. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence en utilisant un comparateur en ligne gratuit et sans engagement.

L’établissement choisi peut vous réclamer des frais de dossier élevés. En faisant appel à un courtier, vous pouvez gagner du temps et négocier ces frais. Ce professionnel est également en mesure de réduire le coût de votre assurance de prêt. Rappelons que depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde, vous pouvez souscrire une assurance de prêt individuelle aux garanties au moins équivalentes à celles proposées par la banque.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers