Vous êtes ici : Les dossiers de Simulable > Guide et simulation de rachat de crédit > La solution du rachat de crédit lors d’un divorce ou d’une séparation : explications

La solution du rachat de crédit lors d’un divorce ou d’une séparation : explications

En cas de divorce ou de séparation, la situation financière évolue. Les crédits contractés par le couple restent à payer, mais chacun ne dispose plus des mêmes possibilités budgétaires et rembourser ses emprunts peut s’avérer un véritable cauchemar. Le rachat de crédit peut alors être solution pour alléger le quotidien, réévaluer ses mensualités et la durée des échéances. En ne versant plus qu’une seule mensualité, chacun peut ainsi mieux respirer financièrement. Nos experts du crédit vous expliquent tout !

Simulation de rachat de crédit !
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Qu’advient-il des crédits en cours en cas de divorce ou de séparation ?

Lors d’un divorce ou d’une séparation, chacun est contraint de revoir son budget et de réfléchir à la gestion des dépenses auparavant assumées par le ménage, notamment des crédits en cours. Face à cette nouvelle situation, conserver un budget équilibré peut être particulièrement difficile et la solution du rachat de crédit peut présenter un avantage immédiat intéressant.

Il faut en effet savoir qu’un couple marié est relié par le principe de solidarité. Ainsi, si l’un des membres du couple souscrit un crédit ou une dette pour le ménage, l’autre membre est automatiquement solidaire. En conséquence, les deux personnes sont engagées dans le remboursement du crédit ou de la dette.

En cas de divorce ou de séparation, les différents crédits en cours souscrits par le couple peuvent être :

  • soldés au moyen d’un remboursement anticipé ;
  • répartis entre les deux conjoints ;
  • ou remboursé par les deux parties au regard des modalités qui auront été définies lors de la convention de divorce.

La particularité du crédit immobilier

Le cas du crédit immobilier est généralement traité à part, car dans la plupart des cas chacun est co-emprunteur et se porte donc caution pour le remboursement de l’emprunt jusqu’à son échéance. Ainsi, en cas de divorce ou de séparation, chacun doit se désolidariser du crédit après accord de la banque dans le cas où le crédit n’aurait pas été intégralement remboursé. Néanmoins, la banque peut refuser si elle estime que les deux ex-conjoints ne seront pas en capacité de rembourser leur part du crédit seuls. Le rachat de crédit survient alors et permet à chacun des conjoints de renégocier ses mensualités, la durée du remboursement et les taux d’intérêt de l’emprunt.

Les ex-concubins peuvent décider de vendre le bien immobilier. Chacun récupère alors sa part selon le prorata investi et après remboursement du crédit. Le bien peut également être conservé en indivision.

L’un des conjoints peut, s’il ou elle souhaite conserver le bien, racheter la part de l’autre. Dans ce cas, le bien doit être estimé au plus juste et la soulte doit être calculée. La soulte est le montant que le conjoint qui conserve le bien doit verser à celui qui vend sa part pour compenser la perte du patrimoine immobilier.

La solution du rachat de crédit : un moyen de mieux maîtriser et gérer son budget

La solution du rachat de crédit peut être intéressante pour permettre à chacun de réévaluer le restant dû des différents crédits en cours, de revoir la durée à la hausse ou à la baisse du remboursement et de réviser également le montant des mensualités en les augmentant ou en les diminuant.

Chaque emprunteur peut ainsi regrouper ses emprunts en cours en un seul. Il bénéficie ainsi d’un meilleur taux d’intérêt, révisé selon l’évolution et l’actualité du marché financier, et ne verse plus qu’une seule mensualité pour l’ensemble de ses crédits. Il peut ainsi mieux gérer son budget et profiter d’un confort financier non négligeable. En outre, si le divorce, la séparation ou toute autre situation personnelle nécessite la souscription d’un nouvel emprunt, ce dernier est permis par le rachat de crédit qui lui accorde plus de liberté financière.

Le rachat de crédit peut être effectué par l’emprunteur directement ou par le biais d’un courtier en crédit qui joue le rôle d’intermédiaire financier. Attention toutefois, car la souscription ne sera finalisée qu’une fois le divorce prononcé ; néanmoins, chacun peut effectuer les démarches préalables avant l’officialisation.

D’ordre général, le rachat de crédit permet à chacun des membres de l’ex-couple de réaménager ses dettes et crédits en un seul prêt qui correspond à ses revenus et à sa nouvelle situation financière. Retrouver un équilibre financier est ainsi bien plus aisé.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Site Internet

Texte

Code de sécurité à copier/coller : QvJF4a

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers